L’origine du terme « sophrologie » se comprend en remontant historiquement à la Grèce antique et notamment aux dialogues du philosophe Platon qui utilisa le mot de « sôphosunè » signifiant paix spirituelle, tempérance, repos. Caycedo s’en inspira et créa le mot sophrologie à partir de formants grecs propres.

Sos = harmonie

Phren = esprit

Logos = science ou discours

La sophrologie sera ainsi, si l’on se réfère à son étymologie, la science de l’harmonie de l’esprit tranquille. La sophrologie caycédienne n’est rien de ce que l’on croit savoir. Elle est donc une discipline qui nous permet de rechercher un équilibre physique et mental en s’appuyant sur une méthodologie propre et originale, qui est aujourd’hui éprouvée depuis plus de 40 ans.

Elle est tout simplement une discipline rigoureuse qui s’intéresse aux phénomènes de la conscience et à ceux de l’existence.

Un mieux-être avec la sophro-relaxation

Elle s’intéresse à l’originalité de l’homme, c’est-à-dire sa conscience et ce qui en découle: le sentiment de l’existence, mais aussi la possibilité de dévoiler, reconnaître, conquérir et transformer en lui les valeurs fondamentales de l’être.

Après avoir définit la Sophrologie comme suit :« la sophrologie est le terme créé, pour désigner une méthode scientifique conçue pour maîtriser l’équilibre corps-esprit, pour l’étude de la conscience et la conquête des valeurs de l’homme, avec des procédés vivantiels qui lui sont propres et originaux », le Professeur Caycedo redéfinit la Sophrologie Caycedienne dans les termes suivants: « la Sophrologie Caycedienne est le terme protégé légalement au niveau international, qui désigne une école scientifique qui se spécialise dans l’emploi de la Méthode Alfonso Caycedo, pure et sans altération, en médecine et en prophylaxie sociale comme moyen de lutter face à la maladie de masse que vit l’humanité ».

Aujourd’hui, la sophrologie caycédienne et sa méthodologie sont donc protégées légalement et ne sont diffusées que par des sophrologues caycédiens diplômés par le Professeur Caycedo lui-même.

La Méthode Alfonso Caycedo ou Méthode Isocay évite toute altération ou modification de la conscience. Elle n’est donc aucunement dangereuse, car élaborée et éprouvée par des scientifiques (médecins, professionnels de santé, travailleurs sociaux et encore professionnels de l’éducation et de la prévention).

L’histoire de la Sophrologie est inhérente à l’histoire de la Méthode Alfonso Caycedo, procédé d’entraînement vivantiel de l’être, inspiré par la pensée phénoménologique et existentielle conçue au fur et à mesure que se constituaient les bases théoriques et pratiques de l’école sophrologique.

Une méthode inspirée par la pensée Phénoménologique et Existentielle doit réaliser sa vérification scientifique par la preuve irréfutable du temps. Seuls les véritables résultats se maintiennent au cours du temps et, dans notre cas, les statistiques sont réalisées par les patients eux-mêmes en ce qui concerne l’application clinique, et par la société en ce qui concerne l’application socio-prophylactique.

Pour cette raison de temps, c’est seulement maintenant qu’est présentée la Méthode officiellement, après 40 années d’expérience, bien qu’elle ait été connue et vérifiée par tous les sophrologues caycédiens au fur et à mesure de sa constitution. C’est seulement après ces 40 années d’élaboration et de vérification scientifique et vivantielle qu’est présentée la méthode dans sa programmation définitive, l’actualisant de façon à ce qu’elle ait une plus grande facilité de diffusion et de pratique.

Maintenant elle est signée de son propre nom, comme le doit la tradition dans tous les arts médicaux, sociologiques ou pédagogiques. Elle reçoit le nom de Méthode Alfonso Caycedo non seulement comme garantie de son originalité, mais aussi comme protection juridique face aux banalisations et altérations communes dans ces cas.